Entretient avec l'artiste

Entretient avec "Tâches d'encre" : la soie et le fer.

Entouré de familles d'artistes, peintres et musiciens, petit-fils de forgeron et de couturier, Luis-Miguel dit "Tâches d'encre" grandit dans une culture espagnole à Paris: une éducation à l'iconographie et croyances catholique dans une société libérée.

D'où vient ce nom "Tâches d'encre"?
Si tu veux réaliser une image, tu dois faire une tâche : en dessin et en peinture, l'éxecution technique commence par une tache. Elle guide le pas suivant.
J'aime le côté aléatoire d'une tache indélébile car ça la rend vivante. Sinon, elle n'existerait pas.

Tu mentionnes des artistes auxquels tu te reconnais comme Tracey Emin au dessin sensible, Araki Nobuyoshi à la personnalité fun et décalé, Richard Kern et Larry Clark à la cinématographie underground ou bien Ed Weston et Helmut Newton amant du corps de la femme.
Mais tu déclares qu'ils ne sont pas ta source d'inspiration car tu les découvres quand d'autres personnes t'en parlent après avoir vu tes oeuvres.
Effectivement, il y a ceux qui vont dans les concerts et les musées le week-end et il y a ceux qui passent des heures à dessiner ou à jouer de la musique. Et qui probablement, ne vont pas assez souvent dans les musées peut-etre ou bien ne lisent pas assez de bouquin d'art? 
Mon besoin n'est pas de lire, il est de m'exprimer. L'important c'est que les amateurs d'art se retrouvent, d'un côté ou de l'autre du miroir.

Quel est ta vraie inspiration ? ta vision d'artiste ?
Mon inspiration vient de la nature et de la vie. Images et spiritualité.
Mes études en sciences physiques, mathématiques, optique-géometrique et artistiques : en école d'art comme architecte d'intérieur, dans les groupes de musique; ainsi que mon éducation me procure un parcours atypique, éclectique.
Je pense que ce sont nos connaissances et nos expériences qui font l'expression. Nous sommes des êtres énergétiques, certains plus sensibles que d'autres, et les êtres sont liés par l'energie.
Dans les mains, un massage transmet de l'énergie, dans l'art et notamment le bodypainting, l'énergie est transmise dans l'image.
Le bodypainting nous rappel que depuis des millénaires c'est un rituel de transformation énergétique de nos êtres pour se rapprocher des dieux ou de la nature.

Quelle importance ont les expositions et les séjours en résidences d'art international?
La rencontre avec d'autres artistes, d'autres continents, professionnels ou non, dans des situations extremes, sous-stress, tout en étant au calme. 
Isolé entre les tempêtes de neige en Islande ou bien dans des grottes au bord d'une falaise en espagne, ce sont des lieux qui vous emportent dans une introspection tout en vivant en communauté.
c'est un partage d'opinions enrichissant de façon informelle, une manière de se découvrir. De prendre la mesure de sa sensibilité et de son mental.
De s'exposer à la critique des gens suivant les différents degrés d'appréhension et de perception d'une image. 
Se sont des jugements intéressants mais qui ne vont en aucun cas façonner la sensibilité de l'artiste qui créer suivant son besoin et surtout, dénué de jugement. Rebel et extremement empathique.

Artiste portes d or 2017 luis miguel dominguez d jouxtel 7 bd

 

 

Artiste polymorphe, "Tâches d'encre" s'exprime et s'expose à travers différents évènements culturels espagnols et français à Paris depuis l'age de 15 ans. Partageant sa passion pour la culture, la peinture, la photographie et la musique.

Diplômé d'école d'art en 2006, il enrichi son parcours de designer et d'artiste avec des programmes en résidences des fondations d'art contemporain qui ont pour but de promouvoir les jeunes talents.
Ce sont des lieux choisit pour amener les artistes vers l'introspection :

- En 2009, à l'institut d'art contemporain de la fondation Karrvaz en Espagne. Residence troglodyte à flanc de falaise dans les canyons de la rivière Júcar.
- En 2012, à la NES artists polar residency en Islande. Residence polaire au bord du cercle arctique, entre volcans et tempêtes de neiges.

Diplômé en architecture intérieure, il crée son entreprise en 2010 pour concevoir et réaliser des appartements et des restaurants à Paris. Actuellement, il apporte son expérience dans une entreprise d'architecture parisienne.

 

Expositions individuelles et collectives d'art contemporain depuis 2008 dans divers lieux :

Régulièrement à l'Eglise St Bernard à Paris, lors des Portes d'Or ( 2014, 2016, 2017, 2018, 2019, 2021 ) et à San Martin de Trevejo en Espagne, lors des fêtes en été depuis 2017.

2021 - à l'église St Bernard de la Chapelle et à l'atélier "Onionoir" de Christine Neumeister le 8,9 et 10 octobre à Paris 18e.

2017 - Hôtel de ville de Paris du 8 au 30 septembre avec le design d'une moquette pour le fabricant TECSOM lors de l'exposition "Styles Parisiens", dont le dessin de la moquette à été créé lors de l'exposition du 9 décembre au 9 janvier à l'Atelier de Fabrice Daigremont, Paris 18e.
2016 - Exposition collective du 18 au 20 novembre d'un tableau de la série Sexplorer au centre culturel Paris Anim du Point du Jour, Paris 16e.
2014 - Exposition individuelle de dessins et de photographie à la galerie de l'ÊtreAnge à Paris du 17 janvier au 16 mars.
2012 - OPEN HOUSE le 21 février à NES polar artists residency, 1ère Installation  de "Pur Icelandic".  Skagästrond, Islande. Puis au Théâtre de Neuilly sur Seine lors d'un événement de la FACEEF et à l'Eglise St Bernard à Paris.
2009 - Au château d'Alcala del Jucar en Espagne lors des expositions collectives "Racine" et "Confrontation" respectivement en décembre 2008 et juillet 2009.

 

Publications, editions, évènements:

2016 - Illustration couverture du  livre: "Abuelo...Cuenta contigo!" de Maria Luisa Pablos, edition MUSICROM S.L.

2013 - Magazine "GRIF & Manucure" N°7 , page 27. Réalisation d'un décor lunaire pour la photographe Natalie Nnatkin

2009 - Récital de poésie et de guitare avec l'écrivain Antonia Russo 28/08/2009 en Alcala del Jucar, Espagne

2008 et 2009 - Parutions dans les journaux régionaux espagnols d'Albacete : La Tribuna , La Razon, dont La Verdad en juillet 2009 pour l'exposition "Confrontation".